En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Siegfried Lenz

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain allemand (Lyck, Masurie, 1926).

L'attachement à la terre natale et la nécessité d'assumer le passé récent de l'Allemagne sont les thèmes de son œuvre (le Temps des innocents, 1962 ; les Yeux bandés, 1970). Son roman la Leçon d'allemand (1968) évoque la vie quotidienne en Allemagne à la fin du nazisme, opposant à l'obéissance aveugle la liberté de la création artistique. Dans Musée de la vie locale (1978), comme dans Si tendre était Suleika (1955), il évoque sa Masurie natale. Ses nouvelles décrivent la lutte de l'individu contre une fatalité qui l'écrase (le Bateau-phare, 1960 ; le Trouble-fête, 1965).