En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jules Lemaitre

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Vennecy, Loiret, 1853 – Tavers, Loiret, 1914).

Il se rendit célèbre par ses critiques littéraires et dramatiques, réunies dans les Contemporains (1885-1889) et les Impressions de théâtre (1888-1898). Il parle des auteurs qu'il aime en conférencier mondain, boulevardier de la critique, puis édite ses causeries (Racine, 1908 ; Chateaubriand, 1912). Nouvelliste et conteur (Dix Contes, 1889 ; la Vieillesse d'Hélène, 1914), il relate son itinéraire culturel (En marge des vieux livres, 1905-1907) et donne au théâtre plusieurs drames (Révoltée, 1889 ; le Député Leveau, 1891 ; Flipote, 1893 ; le Pardon, 1895 ; la Massière, 1904). À partir de 1891, il se jette à fond dans l'antiparlementarisme puis dans l'antidreyfusisme. En 1899, il devient président de la ligue de la Patrie française et publie de nombreux articles politiques dans l'Écho de Paris. Après l'échec du mouvement, il se tourna vers Maurras et se fit royaliste.