En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Violette Leduc

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Arras 1907 – Vaucluse 1972).

L'horreur et la fascination de la vie sont les thèmes de son œuvre, largement autobiographique, où l'homosexualité est omniprésente. Patronnée par Simone de Beauvoir pour l'Asphyxie (1946), elle publie ensuite l'Affamée (1948), Ravages (1955), Thérèse et Isabelle (1966 et 2000 pour le texte intégral), la Folie en tête (1972). La Bâtarde, en 1964, la rend célèbre : elle y rêve la « reprise d'un destin par une liberté », sur le mode sartrien, mais n'atteint que partiellement ce but : plus proches de « l'onction » de Maurice Sachs, qu'elle a bien connu, que de la « friction » de Jean Genet, qu'elle admire profondément, ses délires (saphisme, persécution) traduisent plus un sentiment de culpabilité qu'une sublimation de l'existence.