En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pierre Antoine Lebrun

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Paris 1785 – id 1873).

Son Ode à la Grande Armée (1805) lui valut la célébrité et une pension de Napoléon. À la scène, ses tragédies Pallas (1806), Ulysse (1814) et Marie Stuart (1820), imitée de Schiller, marquèrent la transition avec le drame romantique, tandis que son long poème, le Voyage en Grèce (1828), en faisait l'une des figures littéraires du courant traditionnel : dès lors, il connut tous les honneurs, fut directeur de l'Imprimerie nationale, conseiller d'État, pair de France, et acheva sa carrière dans le Sénat de Napoléon III.