En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Hans Lebert

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain autrichien (Vienne 1919 – id. 1993).

Son chef-d'œuvre, la Peau du loup (1960), polar métaphysique qui relate 99 jours d'angoisse dans un village autrichien isolé, hanté par les crimes nazis, fascine par sa violence expressionniste et son esthétique néognostique. Sa description vitriolée d'une société aveugle et dépravée aura influencé Bernhard ou Jelinek. Obsédé par la question du mal, il poursuit la perversion du genre régionaliste dans le roman wagnérien le Cercle de feu (1971) et dans les nouvelles du Bâteau dans la montagne (1993).