En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ursula Kroeber Le Guin

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Romancière américaine (Berkeley 1929).

Sa première nouvelle, Avril à Paris, publiée en 1962 dans la revue Fantastic, mêle science et magie et témoigne d'une certaine nostalgie pour un Moyen Âge plus rêvé que réel. Si ses romans – comme les Mondes de Rocannon (1966), Planète d'exil (1966), la Cité des illusions (1967) – font de la confrontation respectueuse des différences le moteur de l'histoire, la Main gauche de la nuit (1969) évoque un monde perpétuellement enseveli sous la neige et livré à l'indistinction absolue, même sexuelle. Alors que Le nom du monde est Forêt (1972) se présente comme un apologue écologiste et que les Dépossédés (1974) fondent une « utopie ambigu렻, elle sacrifie à l'« heroic fantasy » avec la trilogie de Terremer (1967-1972), suivie de Tehanu.