En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

David John Moore Cornwell, dit John Le Carré

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain anglais (Poole, Dorset, 1931).

Membre du Foreign Office, il décide de décrire le monde sans morale de l'espionnage. Ses agents spéciaux ne sont pas des héros à la James Bond mais des personnages ternes broyés par le système qui les emploie, qu'il s'agisse de George Smiley (l'Appel du mort, 1961 ; la Taupe, 1971, qui s'inspire de l'affaire Philby ; Comme un collégien, 1976 ; les Gens de Smiley, 1979) ou d'Alec Leamas, sacrifié sur le mur de Berlin (L'espion qui venait du froid, 1963). Avec Une petite ville en Allemagne (1969) et Un pur espion (1986), il puise largement dans son expérience personnelle. Il explore les services secrets israéliens avec la Petite Fille au tambour (1983). Après la Maison Russie (1989) qui examine la prestroïka, il revient en force pour dénoncer les multinationales pharmaceutiques dans la Constance du jardinier (2001).