En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Auguste Montfort, dit Auguste Le Breton

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Lesneven 1913 – Saint-Germain-en-Laye 1999).

Mauvais garçon repenti, il propose des récits autobiographiques romancés (la Loi des rues, 1955 ; les Tricards, 1967 ; Fortifs, 1982) et des romans plus criminels que policiers, à la langue argotique et drue, magnifiant la mythologie du truand (Du rififi chez les hommes, 1953 ; Le rouge est mis, 1954 ; le Clan des Siciliens, 1967). Par la suite, les séries Mike Coppolano et Paul Bontemps présentent peu d'intérêt.