En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Enrique Rodríguez Larreta

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain et diplomate argentin (Buenos Aires 1875 – id. 1961).

En 1908, son roman la Gloire de don Ramire ou Une vie au temps de Philippe II met en scène un héros, fils d'un chrétien et d'une Maure, qui symbolise la fusion des deux grandes cultures du temps. En effet, l'œuvre fut saluée comme un monument à la réconciliation entre l'Espagne et ses « filles américaines ». Zogoibi (1926), au titre symbolique (c'est le surnom du dernier roi maure de Grenade), campe un gaucho qui essaie vainement de s'ouvrir à la culture européenne, dans une pampa dont la gloire a vécu. Larreta revient à l'Espagne avec les Rives de l'Èbre (1949), histoire de la vie et des amours d'un personnage fortuné, puis au thème de l'union entre la mère patrie et l'Amérique dans El Gerardo (1953) et Dans la Pampa (1955), où percent les échos de la guerre civile espagnole. Ce va-et-vient intellectuel, spirituel et affectif entre l'Espagne et l'Amérique, qui traduit la quête de l'essence hispanique, est la principale constante d'une œuvre qui se caractérise aussi par un mélange d'ascétisme et de sensualité, d'enthousiasme et de scepticisme, par la passion d'analyse, quasi destructrice, que portent en eux ses personnages et par un style d'une pureté souvent célébrée. Larreta est également l'auteur de poèmes, d'essais, de pièces de théâtre et de Mémoires.