En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Elisabeth Langgässer

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Femme de lettres allemande (Alzey 1899 – Rheinzabern 1950).

Elle débuta par des recueils de vers d'un symbolisme sensuel et mystique (Tropique de l'Agneau, 1924 ; Poèmes du zodiaque, 1935). Pour avoir épousé le philosophe Wilhelm Hoffmann, elle se vit interdire de publier par la censure nazie. C'est en 1946 qu'elle fit paraître un roman, le Sceau indélébile, qui évoque, à travers une intrigue touffue et symbolique, le combat de Dieu et de Satan. Revenue à la poésie (Élégie de Cologne, 1948 ; Métamorphoses, 1949), elle poursuivit cependant une œuvre romanesque (les Argonautes de Brandebourg, 1950) et critique (le Christianisme de la poésie sacrée, 1961), déchirée entre l'élan de la vie et des sens et l'appel de la sainteté.