En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Hubert Lampo

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain belge d'expression néerlandaise (Anvers 1920 – Essen 2006).

Le succès même de ses romans psychologiques (Hélène Defraye, 1945) et historiques (le Diable et la Vierge, 1955) l'amena à abandonner un genre qu'il jugea frappé de stérilité. Ses nouveaux récits et ses nouvelles introduisent à un « réalisme magique » de tonalité messianique (la Venue de Joachim Stiller, 1960 ; Hermione surprise, 1962 ; les Cygnes de Stonehedge, 1972 ; les Empreintes du pied de Brahma, 1972 ; Un parfum de santal, 1976 ; Dites-donc Judith, 1983). On lui doit aussi des pièces de théâtre (la Tentation, 1977) et des essais (le Roman d'un roman, 1951, sur Alain-Fournier ; l'Anneau de Möbius, 1967-1972 ; Dialogues avec mon Olivetti, 1980, Retour en Atlantide, 1995).