En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Yitzhak Lamdan

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète israélien (Mlinov, Ukraine, 1899 – Tel-Aviv 1954).

Ses années d'errance durant la Première Guerre mondiale et la mort de son frère au cours d'un pogrom le poussèrent à rejoindre la cause communiste. Déçu, parce qu'il ne se sentait pas, en tant que Juif, complètement accepté, il immigra en 1920 en Palestine. Dans sa célèbre épopée, à la fois autobiographique et symbolique, Massada (1927), il dépeint les efforts des pionniers livrant un ultime combat pour la survie du judaïsme. La majeure partie de son œuvre est rassemblée dans le Triple Harnais (1930) et la Montée des scorpions (1945).