En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Abolgacem Ahmedzadé Lakhouti

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète tadjik (Kermanchah 1887 – Moscou 1957).

Lié au mouvement démocratique d'Iran, il se réfugia en ex-U.R.S.S. après l'échec du soulèvement de Tabriz (1922). Il associa à la métrique classique des rythmes populaires pour célébrer, souvent au travers d'allégories, la révolution d'Octobre (Kremlin, 1923), l'édification du socialisme (Reportage, 1932 ; le Miroir et la Montagne, 1933 ; Voyage en Europe, 1935) et la résistance à l'invasion (Mardestan, 1941 ; Tania, 1942). En 1948, il fut critiqué pour la publication de la Péri du bonheur, mais réaffirma sa solidarité avec sa patrie d'adoption.