En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean Mallard, comte de La Varende

Jean Mallard de La Varende
Jean Mallard de La Varende

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Le Chamblac, Eure, 1887 – Paris 1959).

Le terroir, le panache et le courage constituent le fonds de ses romans historiques où revit une Normandie orgueilleuse et brutale, vivant pour Dieu et le roi (Pays d'Ouche, 1936 ; Nez-de-cuir, gentilhomme d'amour, 1937 ; les Manants du roi, 1938 ; le Centaure de Dieu, 1938 ; la Dernière Fête, 1955 ; Monsieur le duc, 1958). On lui doit aussi des biographies « affectueuses » (Monsieur le duc de Saint-Simon et sa comédie humaine, 1955).