En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Alex La Guma

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain sud-africain d'expression anglaise (Le Cap 1925 – La Havane 1985).

Fils de Jimmy La Guma, l'une des grandes figures de la résistance au système de l'apartheid en Afrique du Sud, il a grandi dans un climat de lutte permanente contre l'oppression raciale et a été lui-même l'un des responsables du « Coloured People's Congress ». Ses activités politiques, jointes à sa collaboration au journal progressiste New Age, lui vaudront à maintes reprises d'être arrêté, emprisonné ou astreint à résidence. Depuis 1966, il vit en exil à Londres. Auteur de romans, Nuit d'errance (1962, 1984), qui évoquent la vie dans les ghettos noirs des faubourgs populaires du Cap, le Pays de Pierre (1967), en grande partie consacré à son expérience carcérale, Dans le brouillard de la fin de saison (1972) et l'Oiseau meurtrier (1979, 1986), respectivement consacrés à la résistance des Noirs à l'apartheid et aux déplacements de populations tribales imposés par le gouvernement sud-africain, il a aussi publié des nouvelles dans de nombreux magazines.