En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Michel de L'Hospital

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Magistrat et orateur politique français (Aigueperse 1505 ou 1506 – Belesbat 1573).

Après des études de droit, il fut avocat, puis conseiller au parlement de Paris (1537), avant d'être nommé, en 1560, chancelier de France. Il réforma la magistrature par les ordonnances d'Orléans (1560) et de Moulins (1566). Partisan, durant les guerres de Religion, d'une politique de paix entre les deux partis, il s'aliéna la Cour et, en 1568, se retira dans ses terres. Poète néolatin, il est surtout l'auteur de harangues politiques et d'un discours en vers (la Science de régner, 1559).