En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Der von Kürenberg

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète autrichien (2e moitié du xiie s.).

On possède de lui quinze strophes du type « strophes des Nibelungen » : Chant des faucons. Le sire de Kürenberg est le premier représentant connu de la poésie d'amour en langue allemande avant même que le Minnesang proprement dit se développe. Les conventions du « vasselage d'amour » avec sa répartition stéréotypée des rôles entre le chevalier et sa dame n'apparaît pas encore ici. La femme y parle un langage plus hardi et il lui arrive même de renverser les rôles et de solliciter l'amour du bien-aimé trop réservé.