En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Thomas Kyd

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Auteur dramatique anglais (Londres 1558 – id. 1594).

Lié aux « beaux esprits de l'université », il s'inspire de la Cornélie de Garnier pour la seule pièce qu'il ait signée, Pompée le Grand et Cornélie (1595). La Tragédie espagnole (entre 1584 et 1589) marque le triomphe de la tragédie sanglante : amour, mort, ambition, folie, théâtre dans le théâtre. On lui doit aussi Soliman et Perseda (1588) et Jeronimo (1592). On lui attribue parfois Arden de Feversham (1586), drame bourgeois qui tourne à la tragédie domestique, et le Fratricide puni (1589), dont Shakespeare se serait inspiré pour Hamlet. Arrêté et torturé, il nie un texte blasphématoire trouvé dans la chambre qu'il partageait avec Marlowe (qui sera, lui, assassiné). Libéré, Kyd sombre dans la misère, achevant encore le Meurtre de J. Brewer, joaillier (1595), qui marque une orientation délibérée vers le réalisme.