En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Günter Kunert

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain allemand (Berlin 1929).

Né de mère juive, il a vécu une « enfance étatiquement gâchée » sous le IIIe Reich. En R.D.A., il réussit à garder un équilibre entre conformisme et résistance. Méfiant envers les idéologies, il écrit des romans (Au nom des chapeaux, 1967), des pièces radiophoniques, une autobiographie (1997), mais surtout des poèmes, qui révèlent un individualiste sceptique, ironique, subtil. Opposé à l'expulsion de Biermann (1976), il part en R.F.A. (1979). En 1989, il ne croit pas en la possibilité d'une survie démocratique de la R.D.A. Depuis 1990, il plaide pour l'insignifiance politique des intellectuels.