Identifiez-vous ou Créez un compte

Moïshe Kulbak

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain de langue yiddish (Smorgon, Biélorussie, 1896 – Russie 1937).

Idole de la jeunesse juive de Vilnius, où il enseigna la littérature yiddish (1920-1928), il publia des poèmes (Chants et poèmes, Minsk, 1929), des drames (Jacob Frank, 1923), des récits (le Messie fils d'Éphraïm, 1924 ; Lundi, 1926) et un roman (les Zelminiens, 1931-1935). Installé en Union soviétique en 1928, il fut arrêté et fusillé pendant la vague de répressions de 1937.