En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jaan Kross

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain estonien (Tallinn 1920 – ? 2007).

Débutant par une poésie intellectuelle (l'Enrichisseur de charbon, 1958) qui ouvre la voie au renouveau des années 1960, il écrit ensuite des récits et romans historiques, recréant l'atmosphère de Tallinn au xvie s. (la Triple Peste, 4 vol., 1970-1980), faisant revivre de grandes figures du Réveil national (les Troisièmes Montagnes, 1975) ou des Estoniens célèbres (Quatre Monologues au sujet de saint Georges, 1970 ; l'Œil du grand Tout, 1987). Ses personnages incarnent différentes issues possibles au conflit entre intellectuel et pouvoir (le Fou du Tzar, 1978 ; le Départ du professeur Martens, 1984) ou entre l'idéal et la réalité, constituant ainsi une « typologie du compromis ». Il se penche ensuite sur les années 1930 et 1940 (les Gars de chez Wikman, 1988 ; la Vue retrouvée, 1988 ; le Vol immobile, 1998), puis dépeint l'Estonie post-soviétique (la Terre-du-vouloir, 2001).