En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Karl Krolow

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète allemand (Hanovre 1915 – Darmstadt 1999).

Son lyrisme, d'abord marqué par une conception magique de la nature (Gedichte, 1948), puis par le surréalisme et la poésie romane (la Barque imagination, 1957), fixe avec virtuosité une réalité inquiétante (Corps étrangers, 1959; Mains invisibles, 1962 ; Paysages pour moi, 1966), et se mêle d'ironie et de résignation, pour devenir de plus en plus laconique (Poèmes de tous les jours, 1968). Dans ses derniers recueils le ton se fait plus sarcastique (Pour cause de simplicité, 1977 ; Mortel, 1980), tandis qu'une grande place est faite au lyrisme amoureux (Entre zéro et l'infini, 1982).