En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Friedrich Reinhold Kreutzwald

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain estonien (Jõepere 1803 – Tartu 1882).

Fils de serfs, il étudia la médecine à Tartu et écrivit de nombreux ouvrages didactiques qui contribuèrent à enrichir la langue estonienne. Dans ses poèmes (Chants du barde de Viru, 1865) et ses récits satiriques (Renard, 1850 ; les Niais, 1857), il transposa des classiques de la littérature allemande. Il adapta avec bonheur des contes populaires (Anciens Contes du peuple estonien, 1866) et composa, en s'inspirant du folklore, l'épopée nationale Kalevipoeg (1857-1861), qui relate en 19 000 vers les aventures du « fils de Kalev » : après avoir voyagé au bout du monde, affronté le Diable et les « hommes de fer » qui envahissent son pays, le héros meurt, les jambes coupées par sa propre épée, puis est envoyé par les dieux garder les portes de l'Enfer ; symbole de l'antique indépendance des Estoniens, il reviendra un jour apporter le bonheur à son peuple.