En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Aleksandr Ivanovitch Kouprine

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain russe (Narovtchat, gouvern. de Penza, 1870 – Leningrad 1938).

Cet ancien officier de carrière, qui démissionna de l'armée en 1890, a fait à peu près tous les métiers et en a tiré une connaissance précise de divers milieux. Héritier de la tradition réaliste, il s'inspire toujours d'une expérience vécue pour écrire des récits caractérisés par le goût des petits détails, des descriptions et de l'anecdote. Sa nouvelle la plus connue, le Duel (1905), prend pour héros un jeune officier sensible qui doit affronter la bêtise et la brutalité des milieux militaires. La Fosse aux filles (1909-1915), qui évoque la vie des maisons de tolérance, provoqua une vive polémique. Kouprine s'essaya également au roman d'aventures avec le Capitaine Rybnikov (1906), qui tient de Kipling et de London, et au récit autobiographique (Junker, 1933), mais son talent et sa personnalité ressortent davantage dans les nouvelles plus modestes (le Bracelet de grenat, 1911).