En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Aleksandr Evdokymovytch Korniïtchouk

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Auteur dramatique ukrainien (Khrystynivka 1905 – Kiev 1972).

Fils d'ouvrier, dramaturge passionné de thèmes moraux et civiques (À la limite, 1929 ; l'Île de pierre, 1930 ; l'Assaut, 1931), il exalte les héros de la Révolution (la Fin de l'escadre, 1933 ; Pravda, 1937) et les nouveaux intellectuels (Platon Kretchet, 1934 ; le Banquier, 1936). Mais il sait, en ennemi de l'« absence de conflit », dénoncer le poids des routines dans la conduite de la guerre (le Front, 1942), condamner la bureaucratie qui pèse sur le monde ouvrier (Makar Dibrova, 1948) et la gestion agricole (Dans les steppes d'Ukraine, 1941 ; le Bosquet d'obiers, 1950 ; les Ailes, 1954 ; Au-dessus du Dniepr, 1960), ou dénoncer, dans des comédies, le snobisme de pseudo-intellectuels (Pourquoi les étoiles ont souri, 1957).