En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Rokhl Korn

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain de langue yiddish (Pidlissik, Galicie, 1898 – Montréal 1982).

Après des études à Vienne, elle commença à écrire en 1919. Persécutée dans la Pologne de l'entre-deux-guerres pour son militantisme de gauche, elle se réfugia pendant la Seconde Guerre mondiale en Union soviétique et s'installa en 1948 au Canada. Son œuvre lyrique fait une large place à la nature et aux émotions de la féminité. Ses recueils poétiques et ses nouvelles ont d'abord été publiés en Pologne (Village, 1928 ; Terre, 1935 ; Coquelicots rouges, 1937), puis au Canada (Prédestinatio, Montréal, 1949), et enfin en Israël (De l'autre côté du chant, 1962 ; la Grâce du verbe, 1968).