En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Aleko Konstantinov

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Magistrat et écrivain bulgare (Svistov 1863 – Pazardzik-Pestera 1897).

Devenu proverbial, comme Tartarin de Tarascon de Daudet, le héros de Konstantinov, Baj Ganju, est un des personnages les plus populaires de la littérature bulgare : Baj Ganju (1895) est l'histoire d'un marchand d'essence de rose, fruste, roublard, peu perméable à l'européanisation des esprits qui gagne les milieux cultivés de la Bulgarie des années 1890 ; il promène de pays en pays ses échantillons et revient de ses voyages aussi grossier qu'auparavant, mais plus prétentieux à mesure que sa fortune augmente. Konstantinov a traduit le Tartuffe de Molière et rassemblé dans Chicago aller et retour (1893-1894) ses impressions d'Amérique. Il fut victime, par erreur, d'un attentat politique.