En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Gertrud Kolmar

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poétesse allemande (Berlin 1894 – Auschwitz 1943).

Trouvant refuge dans son écriture, elle refusa, jusqu'à sa déportation en 1942, de se laisser atteindre par le réel. La richesse lexicale de Mondes, écrit en 1937, témoigne de son univers féerique, saturé de couleurs, de plantes et d'animaux exotiques, tout le contraire de la mythologie nazie. La qualité existentielle de sa poésie, qui fut sauvée par sa sœur, s'affirme dans le choix des thèmes : identité juive, expérience érotique, perte de l'amant et de l'enfant. On lui doit aussi une correspondance (parue en 2001) et plusieurs récits, dont Susanna, conte marin écrit en 1939.