En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Adolf von Knigge

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain allemand (Bredenbeck, près de Hanovre, 1752 – Brême 1796).

Aristocrate ouvert aux idées des Lumières, franc-maçon, membre influent de la société secrète des Illuminés, l'œuvre du baron von Knigge est nourrie des préoccupations sociales et politiques de son temps et emprunte la forme du roman humoristique ou satirique (le Roman de ma vie, 1781-1783 ; l'Histoire du pauvre Monsieur de Mildenburg, 1789-1797 ; le Voyage à Brunswick, 1792). Son traité Du commerce des hommes (1788), sorte de catéchisme social dans l'esprit de l'Aufklärung, fut réédité tout au long du xixe s.