En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Thomas Kinsella

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète irlandais (Dublin 1928).

De Un autre septembre (1958) et Marcher la nuit (1968) à Notes du pays des morts (1971) et Finistère (1972), il peint, dans la tradition d'Eliot et d'Auden (mais aussi des classiques gaéliques, qu'il traduit), une intériorité douloureuse et la violence d'une soif d'ordre déchirante, sans s'interdire les prises de position politique (Treize à la douzaine, 1972, sur les treize morts de la marche pour les droits civiques de janvier 1972 ; le Noble Combat, 1973, sur J. F. Kennedy). Sang et famille (1988) regroupe ses textes publiés au cours des années 1980 par les Peppercanister Press, maison d'édition fondée par Kinsella lui-même en 1972. Poète fantastique, il cherche à accéder à la dimension surréelle du monde, à travers une écriture expérimentale, fragmentée : entre lyrisme et mythes, il explore la voix tourmentée de l'Irlande contemporaine, qui ne saurait renoncer à ses liens avec la langue anglaise ou avec l'Angleterre (la Double Tradition, 1995).