En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Kim Tong-In

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain coréen (P'yongyang 1900 – Séoul 1951).

Le plus doué des écrivains du groupe Ch'angjo (« Création »), partisan de l'art pour l'art, il n'en a pas moins écrit des nouvelles naturalistes, où perce le côté sombre de l'existence (Kamja, 1925). Sonata appassionata (1931) et le Peintre fou (1925) s'inspirent de Wilde. Avec Vie de Kim Yonsil (1939), il a pris Maupassant pour modèle.