En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Kikuchi Hiroshi

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain japonais (Takamatsu 1888 – Tokyo 1948).

D'une famille très pauvre, il est dès l'enfance confronté à la dure réalité de la vie. Très tôt, il participe à la revue Shinshicho, relancée en 1914 par Akutagawa et Kume : il y publie des pièces de théâtre, notamment le Fou sur le toit (1916). Journal d'un écrivain inconnu (1918) lui apporte la renommée et ouvre la série des « récits à thème » où il démasque l'égoïsme humain : le Retour du père, 1917 ; Au-delà des représailles, 1919. En 1920, avec son premier roman-fleuve, la Femme perle, il s'impose comme le maître du roman populaire. Il œuvre à l'organisation des milieux littéraires et à la promotion des jeunes talents, avec la création de la revue Bungeishunju (1923), et la fondation des prix Naoki et Akutagawa (1935).