En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Chengelaia Leo Mixeilis dze, dit Leo Kiatcheli

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain géorgien (Obudji, rég. de Ts'alendjixi, 1884 – Tbilisi 1963).

Évadé de la prison de Kutaisi où il a été incarcéré pour avoir pris part aux événements de 1905-1907, qu'il ressuscitera dans ses romans (T'ariel Golua, 1916 ; le Sang, 1926-1927), il vit à Moscou dans la clandestinité avant de s'exiler à Genève jusqu'à la révolution de 1917. Il peint ensuite la transformation des campagnes (Gvadi Bigva, 1936-1937) et écrit un roman patriotique (l'Homme de la montagne, 1948).