En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Vénus Khoury-Ghata

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poétesse et romancière libanaise de langue française (Bécharré 1937).

Elle vit en France depuis 1974. Elle a reçu le prix Apollinaire en 1980 pour les Ombres et leurs cris et le prix Mallarmé pour Monologue du mort. Auteur prolixe, elle a à son actif une œuvre imposante composée de romans : Dialogue à propos d'un christ ou d'un acrobate (1975), le Fils empaillé (1980), Vacarme pour une lune morte (1983), les Morts n'avaient pas d'ombre (1984), Mortemaison (1986), Bayarmine (1988), les Fugues d'Olympia (1989), la Maîtresse du notable (1992), les Fiancés du cap Ténès (1995), la Maestra (1996), Une maison au bord des larmes (1998), le Privilège des morts (2001). Vénus Khoury-Ghata a également publié de nombreux recueils de poèmes : les Ombres et leurs cris (1979), Qui parle au nom du jasmin (1980), Un faux pas au soleil (1982), Monologue du mort (1986), Fables pour un peuple d'argile (1992), Mon anthologie (1993), Anthologie personnelle (1997), la Voix des arbres (1999).