En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Omar Khayyam

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Mathématicien et poète persan (Nichapour v. 1047 – id. v. 1122).

Il connut un grand engouement en Occident grâce à la paraphrase des Quatrains (Roba'iyat) par Fitzgerald. Les sources anciennes voient en lui un savant et ne font pas état de sa poésie. Le nombre de quatrains attribués à Khayyam croît au fil des siècles. On suppose que de nombreux poètes d'époques et de tendances diverses ont mis leurs créations sous le nom de Khayyam. Il serait donc vain d'y chercher une unité de pensée : hédonisme, scepticisme et libre-pensée y voisinent avec piété ardente, doute métaphysique, désespoir face au destin et angoisse de la mort. La poésie soufie a contribué à sa popularité en lui empruntant ses thèmes libertins.