En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Daniïl Ivanovitch Iouvatchov, dit Kharms

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain russe (Saint-Pétersbourg 1906 – Leningrad 1942).

Il emprunte à A. Toufanov (1877-1941) l'idée de « théâtralisation de la vie » et celle du « glissement » sémantique pour composer des poésies très ludiques, fondées sur l'alogisme et regorgeant de calembours, d'associations insolites. Il est un des fondateurs de l'OBERIOU, mouvement pour lequel il donne une pièce « absurde » avant la lettre, Elizaveta Bam (1927). S. Marchak lui demande d'écrire pour la jeunesse, et il met au service de la poésie enfantine son sens du délire verbal (Ivan Ivanytch Samovar, 1928 ; le Million, 1930). Arrêté en 1931, il est déporté jusqu'en 1932. Sa poésie prend un caractère beaucoup plus grave : la censure ne s'est pas trompée sur la nature de ce poème « enfantin », Un homme est sorti de la maison (1937). Dans les années 1930, le non-sens dans sa poésie n'est plus un jeu avec le réel et les mots, mais la traduction d'un sentiment d'absurdité face au régime stalinien (la Vieille, 1939).