En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Khakimzade Niazi, dit Khamza

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète ouzbek (Kokand 1889 – Chakhimardan 1929).

Disciple de Fourkat et de Moukimi, auteur d'un Diwan lyrique (1905-1914) où percent déjà des thèmes sociaux, il évolue dans un drame (la Vie gâchée, 1916) et un célèbre cycle poétique sur la rose (Rose odorante, 1919) vers une attitude radicale. Animateur après 1917 d'un théâtre ambulant, il s'employa par ses satires et ses pièces à sensibiliser les masses au retard culturel, à l'injustice sociale, à la condition féminine, et périt lynché par des nationalistes (Maître et Ouvrier, 1918 ; les Fourberies de Maïsara, 1926 ; le Secret du voile, 1927).