En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Keris Mas

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain malais (Kampung Ketari 1922 – Kuala Lumpur 1992).

Employé dans une imprimerie sous l'occupation japonaise, il devient membre du parti national malais, puis se retire de la politique en 1947. Il travaille à partir de 1956 au Dewan Bahasa dan Pustaka, où il devient écrivain résident en 1980. L'un des fondateurs de l'Angkatan Sasterawan '50, il est l'auteur de poèmes et de romans (les Héros de la jungle malaise, 1946 ; Victime de sa chasteté, 1948 ; les Fils de la montagne Titiwangsa, 1964), mais il est surtout considéré comme un maître de la nouvelle (Ce qui est brisé renaît, 1962).