En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ferenc Kazinczy

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain hongrois (Érsemlyén 1759 – Széphalom 1831).

Ayant participé à la conjuration de Martinovics (1794), il fut condamné à mort, puis gracié. Libéré en 1801, il se retira à la campagne, d'où il dirigea pendant une trentaine d'années toute la vie littéraire hongroise. Son nom est intimement lié à la réforme de la langue hongroise, dont il est le principal artisan. Son autobiographie (Souvenirs de ma carrière) a été publiée de 1879 à 1884 et les 26 volumes de sa Correspondance ont paru de 1890 à 1930.