En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Veniamine Aleksandrovitch Kaverine

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain soviétique (Pskov 1902 – Moscou 1989).

Issu d'une famille de musiciens, il se lie à Petrograd aux milieux formalistes (l'Homme à scandale, 1923, est un roman à clef) et publie ses premiers récits (Maîtres et Apprentis, 1923), inspirés d'Hoffmann. La Fin du gang (1925), qui se déroule au sein de la pègre de Léningrad, constitue sa première tentative pour créer un héros positif, mais les Deux Capitaines (1938-1944), un roman d'aventures pour la jeunesse, est en ce sens beaucoup plus abouti. Kaverine a souvent représenté des artistes ou des savants en conflit avec la société (la Réalisation des désirs, 1934-1936 ; le Livre ouvert, 1949-1956) et il revient au thème de la création dans Face au miroir (1971), roman épistolaire qui dessine la figure d'une artiste émigrée restée fidèle à la pureté de sa vocation. Son récit autobiographique, les Fenêtres éclairées (1975), ressuscite la génération littéraire des années 1920.