En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Yitzhak Katzenelson

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain de langues yiddish et hébraïque (Korelici, Biélorussie, 1885 – Auschwitz 1944).

Établi à Lódz, il y fonde et dirige une école laïque en hébreu. Il publie des comédies et des ouvrages pour enfants, ainsi que des poèmes. Pendant la Seconde Guerre mondiale, au ghetto de Varsovie puis au camp de Vittel, Katzenelson écrit sans relâche. Son Chant du peuple juif massacré (en yiddish, Vittel, 1943-44), ainsi que le journal qu'il rédige à cette époque figurent parmi les témoignages littéraires les plus poignants du génocide commis par les nazis.