En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Yoram Kaniuk

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain israélien (Tel-Aviv 1930).

Ses romans et ses nouvelles (la Vie splendide de Clara Chiato, 1981) dessinent le portrait allégorique d'un être à la fois adoré et redouté, la terre d'Israël, à travers l'évocation de la guerre (Himmo, roi de Jérusalem, 1971), des survivants des camps de concentration (Adam ressuscité, 1971), ou de la difficile gestation de l'indépendance sous la domination ottomane et le mandat britannique (Tante Shlomzion la Grande, 1978 ; le Dernier des Juifs, 1982). Il convient de citer également : Confessions d'un bon Arabe, 1983 ; Post mortem, 1992 ; Encore une histoire d'amour, 1996, et Il commanda l'Exodus, 1999.