En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ghassan Kanafani

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain palestinien (Saint-Jean-d'Acre 1936 – Beyrouth 1972).

Contraint à l'exil en 1948, il s'installa à Damas puis à Beyrouth, s'engagea dans la résistance palestinienne, milita au M.N.A. puis au F.P.L.P. dès sa fondation et mourut assassiné par les services secrets israéliens. Journaliste et écrivain, il est auteur de nombreuses nouvelles (le Mort du lit numéro 12, 1961 ; la Terre des oranges tristes, 1962 ; un Monde qui n'est pas nôtre, 1965 ; Des hommes et des fusils, 1968). Il a également laissé des romans (Des hommes dans le soleil, 1963 ; Retour à Haïfa, 1969), dont plusieurs inachevés (l'Amant, le Sourd et l'Aveugle), ainsi que des pièces de théâtre (la Porte, 1964) et une Anthologie de la littérature palestinienne (1968).