En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Charif Baïguildiev, dit Kamal

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain tatar (Pichlia 1884 – Kazan 1942).

Fils d'un mollah, tour à tour ouvrier, pédagogue et journaliste, il dénonça dans des récits (le Nid du corbeau ; le Député, 1910 ; Chez les autres, 1911 ; les Mouettes, 1915) et une comédie (le Mariage de Hadji-Effendi, 1915) l'exploitation des travailleurs et la corruption des milieux bourgeois. Rallié à la Révolution, il retraça dans des romans (Aurore, 1927 ; Quand naît ce qui est beau, 1937) et de nombreux drames (le Feu, 1928 ; Au-delà du brouillard, 1934) le lent éveil des masses tatares et les conflits de la collectivisation et du monde industriel.