En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Amalia Kahana-Carmon

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain israélienne (Ein-Harod 1930).

Élevée dans son kibboutz natal puis à Tel-Aviv, elle participe aux combats pendant la guerre d'Indépendance. Dans ses nouvelles (Dans le même panier, 1966) et ses romans (Et la lune dans la vallée d'Ayalon, 1971 ; Champs magnétiques, 1977 ; Haut sur le Montifer, 1985 ; Je l'ai accompagné chez elle, 1991 ; Nous habiterons ici, 1996), elle met l'accent sur une certaine vision de la condition humaine. Disciple de Martin Buber, la « rencontre » devient le sujet principal de ses œuvres qui mettent en scène une expérience mystique et une sanctification du quotidien, exprimées dans une langue riche de réminiscences bibliques sur un rythme poétique. En 2000, elle a obtenu le prix d'Israël pour son œuvre littéraire.