En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Arvid Järnefelt

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain finlandais de langue finnoise (Poulkovo, gouvern. de Saint-Pétersbourg, 1861 – Helsinki 1932).

Mon éveil (1894) manifeste l'adhésion aux idées de Tolstoï, mise en pratique par le choix d'une vie de paysan. Le problème des métayers est encore au centre d'Enfants de la Mère-Terre (1907), puis l'inspiration va au roman psychologique avec Greeta et son Seigneur (1925), à une chronique familiale et historique avec le Roman de mes parents (1928-1930). Au théâtre, la Mort inspira à son beau-frère, Sibelius, sa célèbre Valse triste.