En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Abílio Guerra Junqueiro

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Homme politique et écrivain portugais (Freixo de Espada 1850 – Lisbonne 1923).

Licencié en droit, après avoir suivi des études de théologie, il entreprit une carrière administrative et politique (il fut d'abord progressiste puis républicain). Il donne avec la Mort de Don Juan (1874), la Vieillesse du Père éternel (1885) et Prométhée libéré (resté sous forme de projet) une trilogie qui célèbre le triomphe de la Justice sur la « Névrose » et le « Dogme ». Tandis que Finis Patriae (1890) et Patrie (1896) révèlent ses talents satiriques, ses Poésies diverses (1920) et Proses diverses (1921) constituent un corps de doctrine que complètent les discours politiques réunis dans Heures de combat (1924). Poète pamphlétaire, porte-voix de la révolution, mais évocateur lyrique de la nation et de la race, entouré d'honneurs à sa mort, il fut par la suite l'objet de critiques qui visent surtout son idéologie ambiguë et son abondance oratoire.