En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Erica Jong

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète et romancière américaine (New York 1942).

Poète majeur dans la lignée de Robert Lowell, Sylvia Plath et John Berryman, Jong appartient au courant confessionnel. Sa poésie humoristique et érudite (Fruits et légumes, 1971 ; Aux limites du corps, 1981 ; Devenir lumière, 1991) aborde les tensions entre sexualité et création intellectuelle. Dépassant les problématiques féministes ou ethniques, elle élabore une réflexion large sur la condition humaine. Si sa poésie est sobre et dense, elle conçoit ses romans (Peur de voler, 1973 ; Fanny, ou la véritable histoire des aventures de Fanny Hackabout-Jones, 1980 ; Serenissima : un roman vénitien, 1987 ; le Blues des femmes, 1990) comme des textes excessifs, digressifs et dynamiques dans la tradition du xviiie siècle anglais.