En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Karel Jonckheere

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète belge d'expression néerlandaise (Ostende 1906-Rijmenam 1993).

La mélancolie de ses vers exprime sa nostalgie devant l'enfance enfuie (Miroir de la mer, 1946), la souffrance (le Regard consolé, en 1961, évoque la cécité de son fils), le bilan du temps perdu (Inventaire poétique, 1973). Son œuvre, d'abord conçue dans des tonalités réalistes, évolue vers une écriture plus distanciée (De la mer au coquillage, 1956), particulièrement sensible dans ses reportages et ses souvenirs où l'observation se teinte d'humour (Cargo, 1940 ; Tierra caliente, 1941 ; le Port vivant, 1942 ; Miniatures, 1979 ; Oh ! si ces mots n'avaient pas eu de suite, 1983).