En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jacques Boé, dit Jasmin

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète français de langue d'oc (Agen 1798 – id. 1864).

Issu d'un milieu modeste, il s'établit coiffeur-perruquier et compose spontanément des poésies qu'il lit à ses clients ou déclame en public et qu'il rassemble sous le titre de Las papillotos (les Papillotes). Nodier le découvrira et présentera ses compositions aux lecteurs du Temps. Mettant sa plume et son talent de diseur au service de multiples bonnes œuvres, Jasmin voyagera dans tout le Midi et sera plusieurs fois reçu dans les milieux littéraires de la capitale et jusqu'aux Tuileries, accumulant les triomphes et glanant une popularité considérable. Sa poésie, à la fois familière, souvent pathétique, voire larmoyante, est imprégnée d'effluves romantiques et renferme des passages qui ne manquent pas de talent, se lisant encore avec intérêt. Les œuvres complètes de ce précurseur du félibrige connurent de nombreuses éditions.